Retour aux événements

Favoriser la cohésion sociale : le rôle des réseaux sociaux dans la cohérence HDP

Groupe de femmes battant le grain
Diana Zeyneb Alhindawi / Sauver les enfants
Date :
Heure :
8h00 - 10h00 HE
Emplacement :
Organisateur:
IDEAL

Logo de la série Partage des connaissances

 

Au cours de cette session, les participants se sont réunis pour discuter des réseaux sociaux en tant que dimension de la cohésion sociale et de la manière dont la compréhension, le soutien et le renforcement des réseaux sociaux contribuent à la cohérence HDP.

Tout d'abord, les participants ont appris de Espoir du Nil au Soudan du Sud et au ViMPus (ACDI/VOCA) au Burkina Faso sur la façon dont ils tirent parti des réseaux sociaux dans leur contexte. Alors, ENTRETIEN et de REAL ont discuté de leurs récentes recherches sur les réseaux informels de protection sociale au Yémen et de la manière dont les ménages comptent sur leurs réseaux sociaux pour faire face et survivre à la crise prolongée.

Les participants ont été invités à partager leurs propres exemples de la façon dont les réseaux sociaux sont considérés comme un élément favorisant la cohésion sociale dans l'aide humanitaire et au développement. En savoir plus sur les conférenciers ci-dessous. 

Cet événement s'inscrivait dans le domaine thématique : Faire progresser la cohérence HDP dirigée localement.

Voir la présentation Regarder l'enregistrement

Regarder l'enregistrement en français

Ressources de l'événement:


Bios des présentateurs Lightning Talk

 

Édouard BoenaÉdouard Boena est un spécialiste de la cohésion sociale et de la redevabilité pour l'activité ViMPlus, financée par l'USAID et mise en œuvre par ACDI/VOCA dans la région Centre-Nord du Burkina Faso. Il est un praticien du développement local et rural avec une expertise en décentralisation, gouvernance, sécurité alimentaire et résilience communautaire. Edouard a occupé le poste de responsable de programme en gouvernance au sein du projet Résilience et croissance économique au Sahel-Résilience Renforcée (REGIS-ER/USAID) au Burkina Faso, et a plus de 18 ans d'expérience dans des projets de développement et humanitaires développant des outils, des mécanismes et des stratégies. . Edouard est titulaire d'une maîtrise en géographie de l'Université Joseph KI-ZERBO de Ouagadougou, où il est actuellement doctorant.


Simon BuonySimon Buony est le directeur du programme de Nile Hope. Il est titulaire d'une maîtrise en migration humanitaire et de conflit, d'une licence en études du développement et d'une licence en éducation. Avant son poste actuel chez Nile Hope, Simon était responsable des opérations et responsable du suivi et de l'évaluation.

Bios d'orateur

Photo de profil de Jeeyon KimDr Jeeyon Kim est chercheuse principale pour la résilience à Mercy Corps, où elle dirige des recherches liées à la résilience dans des contextes fragiles en étroite collaboration avec des partenaires universitaires, des praticiens et des membres de l'équipe de politique et de plaidoyer. Ses recherches récentes portent sur les réseaux de soutien informels et les liens avec la résilience au Soudan du Sud et au Yémen, les groupes de femmes et les facteurs psychosociaux, ainsi que l'enchaînement intentionnel, la superposition et l'intégration dans les programmes de résilience.

Photo de Charlotte HealesDre Charlotte Heales est responsable de la qualité des programmes chez CARE International UK. Charlotte a une formation en recherche sur l'inclusion financière, notamment sur les groupes d'épargne et leur effet sur la justice économique. Les travaux récents de Charlotte se concentrent sur le travail avec des équipes pour tester et valider de nouveaux modèles pour soutenir une réponse humanitaire efficace et responsable. Cela comprend le travail sur l'approche VSLA dans les situations d'urgence et le leadership des femmes dans les situations d'urgence.