Retour aux événements

Tirer parti du financement humanitaire à plus long terme pour la cohérence du HDP

Deux hommes portant des masques faciaux et des casquettes de baseball brandissent des bons d'assistance en espèces et lèvent chacun le poing avec le pouce levé
Hanz Plenge
Date :
Heure :
8h00 - 10h00 HE
Lieu:
Organisateur:
IDEAL

Logo de la série Partage des connaissances

Les dernières décennies ont vu une augmentation du nombre et de la durée des crises récurrentes et prolongées. Les situations d'urgence graves dues à la sécheresse sont de plus en plus fréquentes, tandis que les crises provoquées par des conflits durent désormais en moyenne neuf ans. En conséquence, les opérations humanitaires ont augmenté en volume, en coût et en durée.

Les conflits violents, les déplacements prolongés, les crises liées au climat et d'autres facteurs exigent que nous changions la manière dont les interventions humanitaires sont menées afin de répondre aux besoins immédiats tout en aidant à protéger les acquis du développement et à faire progresser le bien-être futur. La nature complexe et changeante de ces crises signifie que les besoins des populations vont bien au-delà d'un soutien à court terme, même si une aide d'urgence est toujours nécessaire.

Malgré ces changements, les pratiques de financement restent largement à court terme, même dans des contextes de crises prolongées et récurrentes. Comme convenu dans l'engagement du Grand Bargain sur un financement de meilleure qualité, la planification et le financement pluriannuels à plus long terme peuvent mettre en évidence les liens entre les programmes humanitaires, de développement et de paix qui sont fondamentaux pour réduire les besoins humanitaires.

Au cours de cette session, deux exécutants d'activités humanitaires financées par l'USAID/BHA ont discuté de la manière dont le financement humanitaire à plus long terme peut répondre aux besoins immédiats tout en séquençant, en superposant et en intégrant intentionnellement les activités de développement et de cohésion sociale pour promouvoir la résilience et la paix. Ils ont partagé des exemples pratiques de la manière dont ils séquencent les interventions en interne et superposent leurs efforts à ceux d'acteurs externes. 

Cette séance a été animée par Mette Karlsen, chef de l'unité des interventions monétaires, UNHCR Jordanie. Les conférenciers comprennent :

  • Anthony Akwenyu, chef de parti, Action collective pour le renforcement de la résilience, NRC Soudan du Sud
  • Sadou Soumana, Conseiller technique principal pour la relance économique et le développement, IRC Niger

*Cet événement était en anglais avec interprétation en français*

Cet événement s'inscrivait dans le domaine thématique : Séquençage, superposition et intégration de l'aide humanitaire, au développement et à la paix

Voir la présentation Regarder l'enregistrement

Regarder l'enregistrement en français


Mette KarlsenMette Karlsen est un praticien du développement et de l'aide humanitaire. Elle est actuellement à la tête de l'unité de trésorerie du HCR en Jordanie, l'une des opérations de trésorerie les plus importantes et les plus sophistiquées de l'organisation au monde. Au cours de sa carrière, Mette a travaillé pour une grande variété d'ONG internationales et d'organisations multilatérales. Elle a tout fait, de la première évaluation humanitaire de la crise vénézuélienne par le gouvernement américain, au renforcement des coopératives agricoles dans les hautes plaines de Bolivie, en passant par la promotion de la santé reproductive chez les nouvelles mères au Tadjikistan. Elle a été conseillère régionale principale pour la région Amérique et Caraïbes pour le bureau Food for Peace de l'USAID (2016-2018), ainsi que chef d'équipe pour la réponse de sécurité alimentaire de l'USAID à la crise Ebola (2014-2016). Mette est titulaire d'une maîtrise en sécurité alimentaire, a été boursière Mickey Leland International Hunger (2003-2005) et volontaire du Peace Corps en Lettonie (1997-2000). 

Anthony AkwenyuAnthony Akwenyu est actuellement chef de parti pour le programme d'action complémentaire pour le renforcement de la résilience (CARB) financé par l'USAID/BHA au Soudan du Sud. Le CARB est un consortium de 5 ONG internationales mettant en œuvre un projet pluriannuel de sécurité alimentaire d'urgence dans les 8 comtés du Soudan du Sud (Wau, Jur River, Rubkona, Guit, Mayom, Panyijiar, Mayendit et Leer). Originaire d'Ouganda, Anthony a 20 ans d'expérience dans la programmation d'aide humanitaire et d'aide au développement dans 15 pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et des Caraïbes.

Sadou SoumanaSadou Soumana est un économiste agricole qui est actuellement conseiller technique en agriculture et moyens de subsistance ruraux pour le Comité international de secours (IRC) pour l'Afrique de l'Ouest, basé au Niger. Il a plus de 16 ans d'expérience de travail avec une grande variété d'ONG internationales pour concevoir et mettre en œuvre des programmes de sécurité alimentaire et de moyens de subsistance à court et à long terme dans des contextes complexes et instables.