Retour aux événements

Partager pour survivre : le rôle des réseaux sociaux pendant la crise au Yémen

Deux femmes yéménites assises côte à côte, se regardant
Cassandre Nelson, Mercy Corps
Date :
Heure :
8h00 - 9h00 HE
Lieu:
Organisateur:
REAL

Regarder l'enregistrement (anglais) Regarder l'enregistrement (arabe)

Voir la présentation (anglais) Voir la présentation (arabe)

Les notes de discussion peuvent être consultées ici (Anglais).

S'inscrire REAL pour une discussion explorant les conclusions d'un rapport récent sur le rôle des liens sociaux et des réseaux sociaux pendant la crise humanitaire au Yémen.

On estime que plus de 20 millions de Yéménites, soit 66 % de la population, ont besoin d'aide. Néanmoins, la réponse humanitaire au Yémen reste gravement sous-financée. Alors, comment les Yéménites s'en sortent-ils ? Des experts en sécurité alimentaire, des recherches menées dans d'autres contextes et les Yéménites eux-mêmes ont mis en évidence une réponse évidente mais sous-reconnue : les liens sociaux et les réseaux sociaux. Ces réseaux de soutien informels ont joué un rôle essentiel dans la capacité des ménages à mobiliser des ressources matérielles et immatérielles pour à la fois répondre aux besoins immédiats et survivre face à de multiples chocs et stress.

Après plus de sept ans de conflit, les réseaux de soutien informels montrent des signes d'épuisement, de plus en plus de ménages devenant dépendants de l'assistance formelle. Il existe des preuves significatives que l'extraordinaire solidarité sociale des ménages yéménites a joué un rôle clé dans la prévention d'une nouvelle détérioration des conditions humanitaires. Cependant, les acteurs de l'aide n'ont pas pleinement pris en compte le rôle des réseaux sociaux dans leur réponse. Les données recueillies à Taïz mettent en évidence le rôle important que les acteurs de l'aide peuvent jouer dans la prise en compte et le renforcement des réseaux de soutien informels, tant au Yémen que dans d'autres crises prolongées. 

L'événement s'est déroulé en anglais et en arabe avec interprétation simultanée.

***

Rejoindre REAL لمناقشة النتائج من تقرير حديث عن دور الروابط والشبكات الاجتماعية خلال الأزمة الإنسنية في خليمن. 

تشير التقديرات إلى أن أكثر من 20 مليون يمني - 66٪ من السكان - بحاجة إلى المساع. ومع ذلك ، لا تزال الاستجابة الإنسانية في اليمن تعاني من نقص حاد في التمويل. فكيف يتأقلم اليمنيون مع الأزمة؟ أشار خبراء الأمن الغذائي ، والبحوث من سياقات أخرى ، واليمنيون أنفسهم إلى سبب واضح وهو الروابط والشبكات الاجتماعية، ولعله سبب لا يحظى بمكانة عالية عند تحديد كيفية تأقلم اليمنيين مع الصراع. كانت شبكات الدعم غير الرسمية هذه حاسمة في تعبئة الأسر للموارد الملموسة وغير الملموسة لتلبية الاحتياجات العاجلة والنجاة في مواجهة الصدمات والضغوط المتعددة. 

ومع ذلك ، بعد أكثر من سبع سنوات من الصراع. هناك أدلة مهمة على أن اللlub ومع ذلك ، فشلت الجهات الفاعلة في مجال المساعtespit في تفسير دور الشبكات الاجتاعية بشكل كامل في استجاباعл comme blanc. تسلط الأدلة من محافظة تعز في اليمن الضوء على الدور المهم الذي يمكن أن تلعبه الجهات الفاعلة في مجال المساعدة في حصر شبكات الدعم غير الرسمية وتعزيزها ، في كل من اليمن والأزمات الممتدة الأخرى.

سيعقد الحدث باللغتين الإنجليزية والعربية مع الترجمة الفورية.

Afficher le rapport (anglais) Afficher le rapport (arabe)

 

panélistes

Yazeed al-JeddawyYazeed al-Jeddawy  est membre du Yemen Peace Forum et consultant indépendant en recherche. Il est co-auteur d'articles et de notes d'orientation sur la jeunesse, les arts, la justice transitionnelle, le développement et la consolidation de la paix au Yémen. Il a précédemment travaillé en tant que coordinateur de projets/programmes axés sur les jeunes à l'Organisation Jeunesse sans frontières pour le développement (YWBOD), et en tant que responsable du programme d'éducation à l'Organisation Nahda Makers. Al-Jeddawy est actuellement la représentation régionale MENA du United Network of Young Peacebuilders ( UNOY).

 

Jeeyon KimJeeyon Kim est chercheuse principale pour la résilience à Mercy Corps, où elle dirige des recherches liées à la résilience dans les contextes fragiles. Ses recherches récentes portent sur la migration et les liens entre la résilience et l'autonomisation des femmes, les liens sociaux et la sécurité alimentaire.

 

 

 

Emilie HendersonEmilie Henderson est un conseiller humanitaire travaillant au FCDO Yémen, responsable de la sécurité alimentaire, de l'accès extérieur et des importations, et de l'argent humanitaire. Avant cela, Emily a dirigé le travail politique du DFID sur les liens entre l'aide humanitaire et la protection sociale, et avant cela, la politique monétaire humanitaire du DFID. Elle est titulaire d'une maîtrise en économie rurale et développement agricole d'AgroParisTech, France, et de plus de dix-neuf ans d'expérience dans le conseil technique et la gestion opérationnelle de programmes et politiques humanitaires, avec une expertise spécifique en sécurité alimentaire d'urgence, moyens de subsistance et sécurité économique, ainsi qu'en espèces et marchés. appuyer la programmation en cas de crise. 

 

Jessica AndersonJessica Anderson est conseiller principal en matière de conflits pour le Center for Resilience de l'USAID et chercheur affilié à l'Institut pour l'étude de la migration internationale de Georgetown. Jessie est chercheuse et praticienne sur les questions d'aide, de conflit et de déplacement depuis près de 15 ans. Avant de rejoindre l'USAID, elle a fondé une startup soutenant les efforts d'aide post-conflit, a consulté des organisations d'aide et a fait des recherches sur les opérations de paix en tant que boursière au Stimson Center. 

 

 

Inscription