Série de discussions sur la résilience dans les crises prolongées de REAL

Une série de trois événements en ligne basés sur notre récente série d'apprentissage rapide sur la résilience et les leçons apprises pour renforcer la résilience dans les crises prolongées et les situations de conflit

Des femmes attendent avec leurs enfants des rendez-vous avec l'infirmière dans un camp pour les communautés déplacées par le conflit. Nord-Kivu, RD Congo
Save the Children

A Propos

REAL organise une série de trois événements en ligne basés sur nos récentes Série d'apprentissage rapide sur la résilience et les enseignements tirés pour renforcer la résilience dans les crises prolongées et les situations de conflit. La série examine les approches programmatiques prometteuses au Niger, en République démocratique du Congo (RDC) et dans le nord-est du Nigeria. Ces discussions présenteront les résultats émergents des études de cas sur la manière de travailler différemment à l'intersection de la consolidation de la paix, de l'aide humanitaire et du développement et sur la manière d'intégrer les perspectives de résilience dans la conception et la mise en œuvre des programmes.

Cette série a été inspirée par une table ronde sur les conflits et la résilience qui s'est tenue en juin 2020, organisée par le REAL Award et le USAID Center for Resilience, et encadrée par l'article de Mercy Corps, Vers la résilience : faire progresser l'impact collectif dans les crises prolongées. Le document appelle à l'action humanitaire, de consolidation de la paix et de développement pour s'aligner sur un programme de résilience afin de protéger le bien-être actuel et futur dans les situations de conflit. 

Pour amorcer la série, REAL a organisé un webinaire conjoint USAID/FCDO pour présenter et discuter des conclusions d'un récent examen des preuves  des moyens de subsistance et des marchés dans les conflits prolongés menée dans le cadre du Prix de soutien au pastoralisme et à l'agriculture dans les crises récurrentes et prolongées (SPARC). Les points saillants comprenaient : la nécessité d'une réflexion à plus long terme dans les crises prolongées, l'importance de l'action des individus pendant les crises, l'accent mis sur l'argent plutôt que sur l'aide en nature et la manière dont les donateurs peuvent engager les exécutants en tant que partenaires égaux pour une flexibilité maximale dans la programmation.

Analyse des risques pour la programmation de la résilience dans les crises prolongées

17 novembre 2021 - 8h30 – 10h00 HNE

Voir la présentation et l'enregistrement ici

La première discussion est basée sur le mémoire, Tirer parti de l'analyse de crise pour des réponses de renforcement de la résilience, qui examine la nécessité d'une analyse continue, granulaire et en temps réel des risques motivée par une enquête sur la pertinence et l'applicabilité des outils d'analyse situationnelle rapide - généralement réservés aux contextes humanitaires - aux investissements de résilience dans les crises prolongées. Cette note présente une étude de cas sur l'une de ces méthodes d'analyse, Crisis Analytics at Mercy Corps, et son application aux crises prolongées en République démocratique du Congo (RDC). 

panélistes 

Olga PetryniakOlga Petryniak est le directeur principal de la résilience mondiale et de la sécurité alimentaire chez Mercy Corps, travaillant dans toute l'organisation, avec des agences homologues et des donateurs, pour faire avancer les preuves, l'influence et l'impact sur la résilience dans les contextes humanitaires et de développement. Avec 16 ans d'expérience dans le développement international, Mme Petryniak a précédemment supervisé le portefeuille de résilience de 60 millions de dollars en Asie du Sud et du Sud-Est pour Mercy Corps et a dirigé des programmes complexes financés par l'USAID pour Mercy Corps, CARE et Pact en Éthiopie.

 

 

Jim ArbogastJim Arbogast est le directeur principal de Crisis Analytics chez Mercy Corps. Il a rejoint Mercy Corps en 2018 d'abord en tant que conseiller régional de sécurité pour le Moyen-Orient. Avant Mercy Corps, Jim a travaillé pendant plus de 5 ans à la Cour pénale internationale pour le Bureau du Procureur et plus de 10 ans pour plusieurs organisations humanitaires telles que Save the Children et Médecins du Monde dans divers rôles de direction. Il a dirigé des opérations complexes dans des environnements à haut risque tels que le Darfour, la RDC, la Somalie et le Sahel.

 

Onésphore BangenzaOnésphore Bangenza a travaillé avec Mercy Corps RDC depuis 2012 dans une variété de rôles, y compris celui de responsable du programme WASH d'urgence dans les camps de déplacés au Nord-Kivu, directeur adjoint et responsable des infrastructures pour le programme IMAGINE à Bukavu, directeur d'un consortium LEVER Ebola Response à Beni et Butembo, et directeur de programme pour le programme FARM. Il occupera bientôt le poste de chef de projet régional avec le programme PDEC dans la province de l'Ituri/Grand Nord. Il a précédemment travaillé avec IRC au Burundi, en RCA et en Haïti.

 

 

Fagueye SonkoFagueye Sonko a passé plus de 6 ans en Afrique subsaharienne où elle a développé une expertise en travaillant sur les conflits, les déplacements et d'autres réalités politiques et sociales. Gérant actuellement l'équipe d'analyse humanitaire de Mercy Corps au Congo, elle s'assure que les décideurs ont accès à des informations opportunes pour soutenir les interventions d'urgence et les programmes de résilience. Avant Mercy Corps, Fagueye a joué un rôle clé dans l'établissement du dialogue avec les communautés et les acteurs armés pour la mission de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaine dans le cadre du Centre d'analyse de la mission conjointe (JMAC).

 

La cohésion sociale jette les bases de la paix et de la résilience

7 décembre 2021 - 8h30 - 10h00 HNE

Voir la présentation et l'enregistrement ici

La deuxième discussion de la série porte sur la prévention de la violence à court terme associée aux efforts visant à transformer les moteurs structurels du conflit. Il est basé sur le brief, Exploiter les sources locales de cohésion sociale au Niger, qui examine les facteurs qui contribuent à la variation au niveau local de la cohésion sociale afin d'améliorer la programmation. En supposant qu'elle réduise la violence, la cohésion sociale est une composante nécessaire pour renforcer la résilience et améliorer les résultats de bien-être à long terme dans les zones sujettes aux conflits en cours, aux catastrophes naturelles et à d'autres chocs et stress. 

panélistes 

Dr Ryan Sheely

Dr Ryan Sheely est directeur de la recherche sur les conflits et la gouvernance chez Mercy Corps. Il est titulaire d'un doctorat en sciences politiques de l'Université de Yale. Le Dr Sheely est un chercheur appliqué avec 15 ans d'expérience dans la conception et l'évaluation de programmes innovants de gouvernance et de consolidation de la paix. Chez Mercy Corps, le Dr Sheely dirige les efforts visant à utiliser des méthodes de recherche rigoureuses pour évaluer les programmes axés sur l'engagement civique, la responsabilité et le renforcement de la cohésion sociale. Depuis qu'il a rejoint Mercy Corps en 2019, il a dirigé plus de 15 projets de recherche en collaboration avec les équipes de programme de Mercy Corps dans un large éventail de contextes, notamment la Jordanie, la Syrie, le Nigéria, le Niger, l'Afghanistan, la Colombie, le Myanmar, l'Éthiopie et le Kenya. Avant de rejoindre Mercy Corps, le Dr Sheely a passé 10 ans au sein du corps professoral de la Kennedy School of Government de Harvard, où il a enseigné des cours de maîtrise et de doctorat sur l'économie politique et l'analyse des politiques.

 

Encres LisaEncres Lisa est directrice de la paix et des conflits au sein de l'unité de soutien technique de Mercy Corps, où elle dirige la stratégie de consolidation de la paix et de prévention de la violence, la conception des programmes et le soutien à la mise en œuvre à l'échelle mondiale. Ses publications comprennent plusieurs évaluations du travail de consolidation de la paix et des études qualitatives exploratoires sur la participation à la violence au Nigeria, au Mali, au Niger, au Maroc et en Jordanie. Avant d'occuper ce poste, elle était directrice des programmes de gestion des conflits pour Mercy Corps au Nigéria. En plus de travailler comme conseillère en matière de suivi, d'évaluation et d'apprentissage pour Mercy Corps au Nigéria, elle a travaillé comme responsable du suivi et de l'évaluation à l'IREX, en tant que responsable de programme pour le groupe Global Nomads et en tant que chercheuse pour Search for Common Ground et Mercy Corps au Nigeria. autres capacités. Elle est titulaire d'une maîtrise ès arts en droit et diplomatie de la Fletcher School de l'Université Tufts et d'un baccalauréat ès arts de l'Université de l'Indiana.

Dr Siaka Millogo Dr Siaka Millogo est le directeur des programmes de Mercy Corps Niger/Burkina Faso. Avant de rejoindre Mercy Corps, M. Millogo était responsable de l'assistance humanitaire et représentant national du Bureau de l'assistance humanitaire à l'USAID/Burkina Faso. M. Millogo a rejoint l'USAID/FFP en novembre 2011 et a dirigé l'équipe de pays FFP de 2013 à 2020. Avant de rejoindre l'USAID, M. Millogo a travaillé pour Catholic Relief Services (CRS) à plusieurs postes en tant que chef adjoint du département S&E, chef des programmes par intérim et coordonnateur MEAL pendant cinq (5) ans. M. Millogo a travaillé pour le ministère de l'Agriculture en tant que coordonnateur national de l'information sur la sécurité alimentaire et la nutrition, avant quoi il a travaillé pendant dix (10) ans en tant que responsable du suivi et de l'évaluation d'un organisme de développement rural multisectoriel, multipartenaire et multidonateurs. programme relevant du ministère de l'Agriculture. M. Millogo est titulaire d'une maîtrise en statistiques, d'une autre maîtrise en ingénierie et gestion de la formation et d'un doctorat en gestion/suivi et évaluation de projets.

Dr Ifeoluwa OlawoleDr Ifeoluwa Olawole est un spécialiste de la recherche quantitative sur la paix, les conflits et la gouvernance au sein du département de recherche et d'apprentissage de Mercy Corps. Auparavant, elle a travaillé à la Banque mondiale, chez Creative Associates et au Consortium de données linguistiques de l'Université de Pennsylvanie. Elle a obtenu un doctorat en sciences politiques.

 

 

Comment le soutien aux moyens de subsistance est renforcé par des sources sociales de résilience

20 janvier 2022 - 8h30 - 10h00 HNE

Voir la présentation et l'enregistrement ici

La troisième discussion est basée sur le mémoire, Rôle des marchés dans le renforcement des capacités de résilience sociale dans le nord-est du Nigeria, qui documente comment une combinaison de soutien aux moyens de subsistance et de collectifs économiques comme les associations villageoises d'épargne et de crédit (VSLA) peut développer des sources financières et sociales de résilience dans des contextes de crise. Dans les crises prolongées, où l'État a une capacité limitée ou manque de volonté politique pour subvenir aux besoins et protéger ses citoyens, les gens comptent sur les marchés et les relations sociales pour la protection, l'information et les ressources économiques. Les capacités de résilience telles que l'agence et la confiance en l'avenir sont tout aussi importantes. Mais comment les interventions d'aide dans les crises prolongées pourraient-elles développer ces importantes sources de résilience ? Les premières preuves de deux interventions de relance économique dans le nord-est (NE) du Nigéria ont révélé qu'une combinaison de soutien aux moyens de subsistance et de collectifs économiques tels que les AVEC a aidé à développer des sources financières et sociales de résilience par trois voies.

panélistes

Vaidehi Krishnan (Vaï)Vaidehi Krishnan (Vaï) est un chercheur du portefeuille de liquidités et de marchés de Mercy Corps. Auparavant, elle a géré des programmes en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient. Elle est co-auteur de « The Wages of War » en Syrie et de « The Currency of Connections » au Soudan du Sud. Plus récemment, Vai a co-écrit "A Million-Dinar Question" - une recherche sur les espèces en Irak qui examine l'impact des valeurs variables des transferts en espèces et de l'éducation à la santé financière sur le bien-être économique et social des Irakiens. Personnellement, Vai adore poser la question "pourquoi", donc le rôle de recherche est tout simplement parfait.

 

 

Jamila MahdiJamila Mahdi est un expert en développement social avec 9 ans d'expérience dans les programmes humanitaires et de développement (OSC/organisation internationale), avec une expertise dans le développement des systèmes de marché. Sa carrière comprend une expérience dans les bureaux de terrain et de programme, la mise en œuvre de la conception de projets, le développement des systèmes de marché et la gestion des moyens de subsistance et des partenaires. Elle est titulaire d'un diplôme de troisième cycle en comptabilité et finance, de plusieurs certifications en gestion de programmes de développement, en développement de la résilience et des systèmes de marché, et en genre et protection. Jamila a de l'expérience dans la gestion des partenariats grâce à son travail avec le programme innovant de développement de la volaille pour la réinstallation mis en œuvre par Mercy Corps Nigeria, et est membre de l'Association des comptables agréés agréés et membre des praticiens des systèmes de marché de Mercy Corps. 

 

Jeeyon KimJeeyon Kim est chercheuse principale pour la résilience à Mercy Corps, où elle dirige des recherches liées à la résilience dans les contextes fragiles. Ses recherches récentes portent sur la migration et les liens entre la résilience et l'autonomisation des femmes, les liens sociaux et la sécurité alimentaire.

 

 

 

Jazmian D. OhanyereJazmian D. Ohanyere est agente du service extérieur à l'USAID, où elle fournit des conseils techniques en matière de développement agricole et de sécurité alimentaire et un soutien aux activités d'aide étrangère du gouvernement américain. Elle travaille également à la conception et à la gestion d'initiatives transversales pour engager d'autres éléments de l'aide au développement des États-Unis pour atteindre de vastes objectifs programmatiques. Jazmian est titulaire d'une licence en sciences animales et avicoles et d'une maîtrise en économie agricole et des ressources de l'Université de Tuskegee.

 

Crédit photo : Save the Children 


Cette série d'événements est rendue possible grâce au généreux soutien et à la contribution du peuple américain par le biais de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Le contenu des documents produits dans le cadre du REAL Award ne reflète pas nécessairement les vues de l'USAID ou du gouvernement des États-Unis.